IMG_0760.jpg

ARRIÈRE-SCÈNE

 de l'information additionnelle sur quelques aspects

de ma vie de créatrice/conceptrice/confectionneuse 

Lave-linge suspendu

ACHATS DANS LES MAGASINS D'OCCASION

Mes fournisseurs officiels de matière première, soit le tissu, sont les magasins d’articles d’occasion tels que Renaissance, le Village des valeurs et l’Armée du Salut. On pense à tort n’y trouver que des vêtements et/ou des articles en mauvais état. C’est complètement faux, puisque j’y fais des trouvailles incroyables. Peu importe la taille du magasin, je ne ressors jamais les mains vides...jamais! Et mes critères de qualité et d’esthétisme sont assez élevés.

 

Ma section de prédilection est celle de la literie. J’y déniche des panneaux de rideau, des nappes, des draps, des couvertures, des serviettes, des taies d’oreiller, des housses diverses et parfois des morceaux de tissus de grande qualité.

 

Pour les vêtements que j’utilise tels les vestons, les chemises et les t-shirts, je vais dans la section masculine parce que le choix y est vaste, diversifié et les tailles plus grandes, donc plus de tissu. Je fais parfois l’acquisition de petits trésors tels des vêtements de marque (Versace, Donna Karan, Tommy Hilfiger, Mexx, etc.).

 

Tout cela à des prix imbattables! 

 

Un autre endroit que j’ai découvert récemment est le centre de liquidation des magasins Renaissance. C’est un vrai capharnaüm dans cet entrepôt immense; tout est lancé dans des bacs immenses, classé sommairement pêle-mêle. Il faut chercher, tourner et retourner les articles pour y découvrir des bijoux invendus dans les magasins. L’avantage est le prix: 2$ la livre, ce qui est excessivement économique et avantageux.

Chargement de la machine à laver
Couvertures
Ciseaux tissu
Découpe de tissu

ENTRETIEN DES TISSUS ACHETÉS AUX MAGASINS D'OCCASION

Dès mon retour à la maison, je trie les morceaux et je les lave immédiatement. Pour les tissus non lavables tels la laine, je les aèrent à l’extérieur sur un support à vêtements afin de les débarrasser de leur odeur de « magasin d’occasion »

 

 

FORME ORIGINALE DES TISSUS UTILISÉS

J’utilise beaucoup les panneaux de rideau, surtout ceux d’IKEA, car ils sont souvent en coton épais de type toile, donc résistant et très facile à travailler. C’est mon tissu préféré, et celui que j’utilise le plus pour mes créations, qu’il soit uni ou à motifs.

 

Puis les nappes en coton ou polyester douces au toucher font de belles serviettes de table.

 

Les nappes et les rideaux de douche en polyester de type nylon est aussi un tissu très utile pour réaliser des produits en contact avec la nourriture ou l’eau. Il est résistant, facile d’entretien, sèche rapidement et retient moins les bactéries.

 

Pour le molleton, les draps dit « draps santé » ou les jetés sont parfaits pour les produits devant être douillets ou doux.

 

Les draps et/ou les taies d’oreiller, quant à eux, offrent du coton uni ou à motifs de qualité.

 

Les chemises, avec leurs motifs diversifiés, sont très intéressantes et chaque partie peut être utilisée pour un produit différent: le col pour les cols pour chiens, les manches pour les sacs à pain, le corps pour des coussins, les poches pour les demi-tabliers.

 

Les vestons, toujours confectionnés dans des tissus de qualité, sont merveilleux aussi.

 

Les t-shirts servent à faire de la « t-shirt yarn », un cordon élastique résistant que j'utilise pour confectionner le jouet tressé pour chien.  Et l'avantage, c'est que les t-shirts sont disponibles dans toutes les couleurs possibles et imaginables!

 

CLASSEMENT DE MES TISSUS

Dans un premier temps, je classe mes tissus par matière; coton, toile, tissu éponge, laine, molleton, etc. Puis, lorsque j’en ai beaucoup, par couleur ou tissus unis et textiles à motifs.

Pour ce faire, j’ai un mur entier d’étagères ouvertes à cubes. J’ai choisis ce type de rangement afin de rentabiliser l’espace de mon atelier. Cela me permet aussi de voir tous mes tissus et d’y avoir accès rapidement et aisément.

 

Les tissus dont je me sers le moins sont dans le walk-in (j’ai emménagé mon atelier dans la chambre des maîtres avec le walk-in...on est passionné ou on ne l’est pas!), rangés dans une bibliothèque, une armoire ou sur des tablettes. Les chemises et les vestons sont suspendus sur des cintres.

 

 

 

 

PRÉPARATION DES TISSUS ACHETÉS

Les tissus qui sont tout simplement du métrage ne nécessitent qu’un repassage. Tous les tissus provenant de rideaux ou de nappes, par exemple, nécessitent souvent d’avoir à découdre les rebords. Quant aux chemises et vestons, ceux ci requièrent un long travail de « deconstruction », afin de pouvoir leur donner la forme désirée.

 

OUTILS POUR RENTABILISER LE TEMPS ET L'EFFICACITÉ

Mesurer, calculer, couper, presser et préparer les morceaux de tissus requis pour chaque produit, représente souvent 75% du temps de fabrication dudit produit. Cela est parfois fastidieux et ralentit considérablement le processus pour en arriver à un produit fini, prêt à être vendu.

 

Étant donné que j’ai élaboré plusieurs produits différents, il fallait que je trouve une solution pour accélérer la cadence et ainsi être assise devant mes machines à coudre plus rapidement. J’ai donc mis au point 2 outils indispensables: un livre de mes « recettes secrètes » et des gabarits. L’un et l’autre se complètent et me servent à chaque jour, pour tous mes produits.

 

Le premier est un document informatisé, sous forme de fiche technique, donnant tous les détails relatifs à la fabrication d’un produit donné; détails sur les tissus à préparer + instructions + autres détails indispensables. Ce livre représente la « Bible personnelle » de La Raffinerie et je me fais un devoir de toujours le mettre à jour, avec le plus de précision possible. La rapidité d’exécution d’un produit s’en trouve grandement améliorée. Il me sert également d’aide-mémoire, étant donné la grande quantité de produits qui sont offerts.

 

Un second outil qui me permet de sauver du temps est le gabarit. Mesurer à chaque fois prend du temps, alors la création de gabarit permet de tracer autour et de couper tout de suite. Il y a aussi les gabarits de pressage qui me permettent de créer au fer à repasser, des plis ou rebords de manière précise, uniforme et rapide. Je garde des boîtes de produits alimentaires tels les céréales, craquelins, pizza que je coupe pour créer mes gabarits. Le carton est d’une épaisseur idéale pour ces gabarits que je classe par produit et auxquels j'ai accès rapidement et facilement dans mon atelier

Cintres
Machine à coudre
couture studio